Prévenir les courbatures pour une pratique sportive sereine

Les courbatures après la reprise d'une activité physique … c'est parfois un réconfort, une sensation d' « avoir bien travaillé » et que les muscles sont à nouveau en train de fonctionner ! Mais ça peut être aussi une vraie torture, des muscles et des articulations raides et des difficultés à se mouvoir. Quels moyens avons-nous en naturopathie pour les limiter ou les soulager ?

Tout d'abord les courbatures, qu'est-ce que c'est ?

Elles sont reconnaissables par le fait qu'elles apparaissent souvent de façon différée, 1 à 2 jours après l'effort. Elles sont le plus souvent bénignes mais peuvent durer de 3 à 7 jours.

Pendant longtemps, l'apparition des courbatures a été associée, à tort, à un excès d' « acide lactique ». Des études récentes montrent que les courbatures sont plutôt dues à une réaction inflammatoire de l'organisme mise en place pour réparer les micro-lésions qui se produisent dans les fibres musculaires après une sollicitation physique intense. Les échanges entre tissus lésés, capillaires sanguins et système lymphatique s'intensifient alors pour évacuer les déchets et régénérer les cellules endommagées. Ces échanges augmentent localement la pression et créent une compression à l'origine des douleurs et des raideurs.

Comment soulager les courbatures naturellement ?

Du repos !

Ça paraît évident mais pas toujours facile à appliquer dans notre monde moderne survolté : un repos musculaire et un bon sommeil sont primordiaux pour une bonne récupération car ils favoriseront la réparation des fibres musculaires sur plusieurs jours.

Apporter du chaud pour dilater les capillaires sanguins et augmenter les échanges.

Prendre un bain chaud après un effort intensif permet de récupérer rapidement mais aussi de se détendre et de s'octroyer un petit moment à soi …

Favoriser la circulation sanguine localement pour éliminer plus rapidement les toxines et apporter les éléments physiologiques réparateurs. Pour cela, l'aromathérapie peut être d'un grand soutien en utilisant des huiles essentielles qui favorisent la circulation sanguine et le drainage des toxines :

Gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens) : elle a un effet vasodilatateur tout en stimulant le foie pour une meilleure élimination des toxines générées pendant l'effort. Elle est particulièrement efficace pour accélérer le processus de récupération.

Hélicryse italienne (Helicrysum italicum) : elle est cicatrisante et régénérante cellulaire. C'est l'huile des hématomes, des œdèmes.

Cyprès de Provence (Cupressus sempervirens) : elle est d'une aide précieuse dans la décongestion des membres inférieurs aussi bien d'un point de vue veineux que lymphatique. Elle agit sur les stases veineuses et les œdèmes.

Pour utiliser les huiles essentielles en toute sécurité, n'hésitez pas à demander conseil à votre naturopathe.

Une meilleure alimentation pour prévenir les douleurs musculaires

  • Ne pas négliger son apport hydrique avant, pendant et après l'effort, l'eau restant le constituant principal de nos cellules. 1,5L à 2L d'eau est la quantité journalière recommandée pour un bon renouvellement des tissus.

  • Favoriser une alimentation saine et diversifiée pour disposer de l'ensemble des vitamines, minéraux et oligo-élements indispensables à un bon fonctionnement métabolique :
  • En mangeant des légumes à chaque repas qui apporteront également des fibres pour des intestins au top,
  • En consommant des fruits frais chaque jour, plutôt dans la matinée ou au goûter,
  • En ajoutant des herbes aromatiques fraîches sur tous les plats : ils sont riches en calcium et en Potassium qui interviennent dans la contraction musculaire,
  • En n'oubliant pas d'ajouter des légumineuses et des oléagineux. Ils sont riches en Magnésium, Manganèse, Potassium, Sélénium, Fer, …
  • Réguler la réponse inflammatoire naturellement par son alimentation :
  • En consommant régulièrement des petits poissons gras de type sardines ou maquereaux pour l'apport en acides gras omega3. Ils sont de plus indispensables à une bonne élasticité des tissus !
  • En limitant les aliments pro-inflammatoires tels que les protéines animales et les produits laitiers.


Avoir une alimentation variée est la clé pour limiter les carences.


La naturopathie permet un accompagnement personnalisé adapté à votre morphologie, à votre état de forme, à vos antécédents médicaux et aux spécificités du sport que vous pratiquez. N'hésitez pas à consulter pour une pratique sportive en toute sérénité !


Naturosport Toulouse © 2020 - Site réalisé par ScoreMedia